Le Grand Rituel Secret

Le grand rituel secretLe paganisme ne considère pas la nudité et la sexualité comme quelque chose de "tabou" ou de "malsain", mais bien au contraire comme un moyen de transformer l'être humain, afin qu'il retrouve une partie de sa divinité perdue à travers la transcendance du masculin sacré et du féminin sacré. On peut étudier cela aisément en examinant la symbolique du Grand Rite associé à la sexualité sacrée, au cours duquel, parfois, un Athamé et un Calice représentent symboliquement l’union entre le Dieu et la Déesse. Dans certaines traditions cette union peut-être célébrée de manière symbolique ou réelle, ceci de la même manière qu'elle était pratiquée par les anciens.

Dans la plupart des tradition initiatique "modernes", ce genre de rituel ne s'effectue plus que de manière symbolique, c'est à dire avec un Athamé qui représente les principes du masculin sacré, et la coupe (le calice) qui représente le féminin sacré... Mais, à titre de documentation, les principes de ce rite de passage seront décrits ci-dessous.

Comme tout ce qui est utilisé dans un contexte sacré, dans l'univers de la magie et de la sorcellerie, la sexualité initiatique devient nécessairement un acte sacré, donc un sacrement !  Étant donné que la spiritualité intègre de puissants messages symboliques, la magie sexuelle qui est l'une des plus anciennes et des plus puissantes des magies, est aussi un outil qui permet d'accéder à ce que l'on appelle " la transe divine", ceci en aidant notre esprit à acquérir les connaissances énergétiques du Masculin Sacré et du Féminin Sacré et à voyager dans d'autres univers et permettant d'entrer en osmose avec le Dieu et la Déesse... Dans la magie secrète d'Isis, seules les Grandes Prêtresses et les Grands Prêtres pratiquent régulièrement cette haute magie blanche. Ce mystérieux rituel a, en plus, le pouvoir d'enclencher en nous la mystique fontaine des Chakras lors de l'Orgasme Cosmique, tout en exaltant les pouvoirs du prêtre et de la prêtresse à un niveau jamais égalé...

Dans le contexte de la magie sexuelle, l’excitation érotique serra utilisée comme un moyen pour générer l'énergie très puissante de la fontaine des Chakras. Naturellement, la prolongation de cet état fera que l’énergie générée deviendra de plus en plus puissante dans la pratique du rituel. A condition bien sûr que les partenaires puissent demeurer concentrés sur les objectifs choisis pour ce rituel. La visualisation et la projection de cette énergie, vers un objectif précis, devra surtout coïncider avec le moment mutuel de l’orgasme cosmique.

Au cours de ces rites sacrés, les participants incarnent tous, quelque peu, l'aspect de la dualité divine. Toutes les femmes sont des Déesses et tous les hommes sont des Dieux. Ils deviendront dans ce cas, un canal de la force vitale créative de l'univers qui, une fois unis au niveau de la dualité des énergies masculines et féminines, éveilleront toutes choses à l’existence. Essentiellement, œuvrez à la magie sexuelle avec l’idée que le partenaire avec laquelle vous vous unissez symbolise le Dieu ou la Déesse. C'est à dire recrée la situation du Grand Rite au cours duquel vous réactualisez l’instant où commença toute création.

L’intention magique, lorsqu’elle est centrée comme il se doit, est extrêmement puissante. C'est pour cette raison qu'il convient d’être précautionneux, de pouvoir rester concentré et de visualiser le but de l'acte magique pour lequel on pratique ce rituel, jusqu'au moment de l'orgasme cosmique...

Je vous rappelle que cette description est surtout donnée à titre de documentation, car à notre époque, ainsi que dans de nombreuses écoles initiatiques de magie et de sorcellerie, le Grand Rituel Secret n'est plus pratiqué que de manière symbolique, c'est-à-dire avec la Coupe et l'Athamé qui seront présenté en face çà face dans le cercle par le sorcier et la sorcière confirmée.